202007.01
0
0

La crise sanitaire souligne la nécessité d’alternatives européennes et françaises des services numériques

La crise sanitaire souligne la nécessité d’alternatives européennes et françaises des services numériques La crise sanitaire souligne la nécessité d’alternatives européennes et françaises des services numériques Comme la majorité des entreprises françaises et européennes, Effective Capital s’est tourné vers des solutions numériques pour répondre aux défis posés par la crise sanitaire et notamment du télétravail longue durée. Nos équipes utilise quotidiennement Slack pour la collaboration interne, Dropbox pour l’hébergement des données dans le cloud et désormais massivement Zoom pour ses réunions.
 
Cette crise sanitaire révèle la dépendance générale des entreprises aux services numériques, majoritairement non-européens et questionne notre souveraineté numérique. De nombreux services ont occupé le devant de la scène pendant la crise dont le principal est sans nul doute la plateforme américaine de visioconférence Zoom dont la capitalisation boursière à été multiplié par près de 3 (de $24,8Mds à $70,3 Mds, voir ici ) entre le 10 mars et le 23 juin 2020.
 
Pourtant, et bien que souvent les services numériques non européens soient leaders sur leur marché, il existe des alternatives françaises et européennes compétitives qui ont été classées par le collectif PlayFrance afin de se préserver des risques liés à la dépendance numérique. Le collectif nomme par exemple l’assujettissement des données au système juridique américain du Cloud Act.
 
PlayFrance démontre qu’à tous ces services américains, il existe des alternatives européennes que ce soient des hébergeurs, des navigateurs, des serveurs de courriels, des moteurs de recherche, des solutions de collaboration, de systèmes de transferts de fichiers, des solutions de cybersécurité et même des systèmes d’exploitation que le collectif a listé ci-dessous.
 
 
Nous remercions les équipes du collectif PlayFrance pour leur travail et félicitons leurs fondateurs pour leur initiative.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *